Glossaire arboricole

Affranchissement : Le greffon émet et vit sur ses propres racines.

Bouquet de mai (le) : production très courte de 1 à 5 cm, se composant de quatre à huit bourgeons floraux qui entourent un oeil à bois terminal.

Bourgeon à fleurs (le) : ce bourgeon arrondi renferme sous ces écailles les ébauches d'une inflorescence, celle-ci apparaît au printemps et porte à la fois des fleurs et des feuilles.

Bourse (la) : après cueillette ou la chute des fruits, la zone d'insertion des fruits s'enfle en une masse charnue dénommée bourse. Cet organe se maintient sur l'arbre et peut porter des dards, des brindilles. C'est la production fruitière par excellence.

Brindille (la) : est un petit rameau flexible atteignant à peine 20 à 25 cm de longueur. Elle porte à son extrémité un oeil à bois (brindille simple) ou un bourgeon floral (brindille couronnée).

Plantation des arbres fruitiers à Salenthal le 5 décembre 2015

Par un beau samedi après-midi, des enfants de Salenthal, accompagnés de leur parents et des représentants du Conseil Municipal ont planté diverses variétés d'arbres fruitiers ainsi que des arbustes à fruits.
Benoit Boehm, président de l'Association Arboricole des Sous-Coteaux du Schneeberg, a donné un cours de plantation.

 

Plantation d'un arbre fruitier

Dans un premier temps, il est nécessaire de creuser un trou d’environ 80 cm de large et 80 cm de profondeur. Il faut séparer les différentes strates de terre : garder de côté la « bonne » terre végétale et enlever la terre plus calcaire et les cailloux.
  

Pour s’assurer que le trou soit suffisamment profond, on pose l’arbre au fond du trou. Si le point de greffe se trouve 10 cm au-dessus du sol, le trou est assez profond.

On peut s’aider d’un tuteur ou d’une bêche posés à l’horizontale en travers du trou afin de servir de guide visuel.

Les travaux dans le verger à l'automne

Éliminer les champignons des arbres fruitiers.
Toutes les maladies ne se traitent pas à l’automne. En revanche, il est nécessaire de le faire contre la cloque du pêcher, la bactériose de l’abricotier, le puceron cendré et la tavelure du pommier et du poirier.
Dès la Toussaint, on peut appliquer un badigeon contre le chancre et les pucerons lanigères.
Après les récoltes de fruits et avant la chute des feuilles, il faut effectuer une première pulvérisation de bouillie bordelaise.

A la chute des feuilles.
Ramasser les feuilles et les fruits tombés au sol.
Eliminer les fruits momifiés restés sur l’arbre afin d’éviter la prolifération des bactéries l’année suivante.
Débarrasser les troncs des lichens et des mousses à l’aide d’une brosse à poils métalliques ou à poils durs.

Choisir le bon cuivre
La bouillie bordelaise est à l’heure actuelle, le traitement le plus courant contre les maladies cryptogamiques. Il existe d'autres sels de cuivre fongique, tel l'hydroxyde de cuivre et l’oxychlorure de cuivre qui sont moins nuisibles pour le sol, mais qui résistent moins aux lessivages par la pluie.
Le dosage de la bouillie bordelaise est de 12,5g pour 1 litre d’eau.


Les locataires de l'hôtel à insectes

Les chrysopes :
Fonction : prédateur des pucerons, araignées rouges et cochenilles.
Abri : boîte en bois percée de plusieurs petits trous.

Les osmies (abeille sauvage) :
Fonction : pollinisateur
Abri :
Des tiges creuses, à moelle (ronce, sureau, buddléia...) percées de trous de diamètre de 7 mm et de 6 cm de profondeur.
Des briques creuses remplies de glaise ou des bûches percées de trous de 4 à 10 mm).