Purin de fougère aigle par M. Guy Philipps

Insecticide

Contre les pucerons, acariens, taupins, pucerons lanigère, cicadelle, lutte préventive contre les cochenilles.

Faire macérer 1kg de plantes grossièrement coupées pour 10L d'eau de pluie. Remuer ce purin assez souvent. Après fermentation, diluer à 10 %.

Ce purin enrichit le sol en calcium et potassium.

 

Macération de tanaisie par M. Guy Philipps

Insecticide

Contre les aphidés (pucerons), les fourmis, le carpocapse, la piéride du chou, les noctuelles (mouches qui volent la nuit)
Contre les vers de framboise.

Les feuilles et les fleurs seront séchées puis broyées finement (au moulin à café).
Mettre 10 cuillères à soupe de cette poudre dans 1L d'alcool éthylique à 90% ou du schnaps. Laisser macérer une dizaine de jours tout en agitant de temps en temps. Délayer 15 ml dans 1L d'eau de pluie et ajouter une cuillère à café de savon noir. Bien agiter. L'insecticide est alors prêt à être utilisé.

Pour la protection des salades et choux. Pour le poireau, si la culture est déjà bien attaquée, mettre 20 ml de macération au lieu de 15 ml.
A la suite de ce traitement, attendre 48 H et bien laver.

 

Macération de prêle par M. Guy Philipps

Fongicide

Contre les maladies cryptogamiques.
Contre la rouille, le mildiou, la pourriture.

Faire macérer 500 g de prêle fraîche dans 5 L d'eau de pluie froide pendant 3H. Faire bouillir pendant 30 min, laisser refroidir puis filtrer. La solution sera diluée à 30 % pour traiter en préventif 1 fois par mois.
Si la maladie est déclarée, faire un traitement avec la macération pure et refaire un traitement toutes les deux semaines.
La prêle est à cueillir en juillet/août.

Idéal pour traiter les haricots, tomates, laitues et pommes de terre.

 

Macération de lait écrémé par M. Guy Philipps

Fongicide.

Contre l'oïdium et la maladie du "cul-noir" des tomates (nécrose apicale)*

Diluer 1 L de lait écrémé pour 9 L d'eau. Il ne faut pas d'autre lait (demi-écrémé ou entier) pour éviter le risque de putréfaction de la graisse (risque d'entraîner d'autres infections).
Pulvériser directement sur les feuilles.

* La maladie du cul-noir est dûe à une mauvaise assimilation du calcium par la plante dans le sol.

NB : Si pas de lait écrémé, alors prendre du demi-écrémé mais arroser au pied et ne pas pulvériser sur les feuilles.